Archives de l’auteur : projetadmin

Occupe-toi de moi, juste un instant…
Depuis 2006, l’association se mobilise pour apporter aux orphelins handicapés de Govap (Vietnam) un peu de joie en développant des activités d’éveil (jeux, musique…), et tente d’améliorer leurs conditions d’existence. Ces enfants, non adoptables à cause de leur maladie ou leur handicap survivent dans un abandon affectif total.
20140812_135230

De retour du Vietnam

Comme l’été dernier, Christine Natalis s’est rendu à Go Vap auprès des enfants et les a accompagnés avec douceur et dévouement. Sa générosité et sa fidélité aux enfants sont très touchantes. Voici son témoignage :

« Cet été, j’ai eu la chance de partager le quotidien des enfants à l’orphelinat. C’est une expérience très riche que je rêve de pouvoir refaire. Recevoir un immense sourire d’un enfant lourdement handicapé simplement en le massant, câliner un petit bout de chou qui vous tend les bras, donner le biberon à un tout petit, essayer de communiquer avec les plus grands qui ont la chance de pouvoir apprendre l’anglais sont des moments extraordinaires que je ne peux pas oublier, et qui me remplissent de joie »

Lire la suite

journeetype1redim

Une journée-type

Les enfants se lèvent tôt (vers 5h30 le matin). Leur petit déjeuner est assez frugal : une soupe et parfois un verre de lait.

Vers 8 heures, à l’arrivée des animateurs avec un jus d’orange et de la Vache qui Rit, c’est la fête et le régal des enfants !

Ensuite, des groupes sont formés en fonction des handicaps des enfants.

Au programme : pâtes à modeler, puzzles, percussions, dessins…

Les enfants apprennent les couleurs à l’aide de jeux… pendant que d’autres (habituellement en fauteuil), après avoir fait quelques pas, redemandent qu’on les fasse marcher encore et encore…

Les matinées se terminent dans la liesse d’une ronde, c’est le défoulement total au rythme des musiques vietnamiennes.

Tous les jours, l’institutrice Kim Chi, accompagnée de Soeur Lucienne réunissent les enfants.

Au programme : cours, chants, accompagnement des grands aux devoirs, et jeux éducatifs pour les plus petits.

L’institutrice enseigne également aux enfants les notions de base de la politesse, à s’asseoir correctement… les échanges entre les enfants sont favorisés.

activite8redim_ activite8redim activiteenfant3redim classe2redim jeuxenfauteuilredimclasseenfantredim

Faire un don

Pour faire un don à l’association :

Envoyez un chèque bancaire à l’ordre de :
Association UN PROJET POUR TOUS
à :
Association UN PROJET POUR TOUS – Madame Agnès MUNIER
11 Rue de la Croix – 10410 VILLECHETIF – France

Reçu fiscal :
Merci d’envoyer vos nom, prénom, adresse complète, adresse e-mail
pour recevoir votre reçu fiscal par courrier ou e-mail.

Informations :
Vous avez noté que le fait de communiquer votre adresse e-mail autorise l’association à vous envoyer des informations. Si vous ne souhaitez pas que votre adresse e-mail soit utilisée merci de le mentionner dans votre courrier.

Merci pour votre aide et votre soutien à notre association.

L’association fonctionne uniquement grâce aux dons reçus. Elle ne bénéficie d’aucune subvention. Reconnue d’utilité publique (Journal Officiel du 6/02/2006), elle est habilitée à recevoir des dons et legs. Vos dons ouvrent donc droit à une déduction fiscale dans la limite des plafonds autorisés par l’administration fiscale.

Ces dons servent prioritairement au financement de l’animation sur place, des salaires de l’institutrice Kim Chi et d’une autre personne qui aide les enfants à marcher. Ils contribuent également à acheter des jeux, les goûters et à financer les sorties.

Remerciements

Ces remerciements sont adressés à tous nos donateurs quelle que soit leur contribution.

Les donateurs qui nous rejoignent sont souvent le fruit de rencontres (adoption…), ou ont tout simplement été touchés par les conditions de vie de ces enfants porteurs de handicap. Que tous soient remerciés pour leur générosité.

************

En cette année 2017, nous voulons saluer particulièrement les donateurs et partenaires qui nous accordent leur confiance et leur fidélité.

–  L’ensemble des donateurs qui pour certains, effectuent un don régulier depuis plusieurs années, voire même depuis la création de l’association en 2006.

–  Les moines de l’Abbaye d’ORVAL, représentée par le Frère Jean, qui ont apporté une large contribution à la construction de la maison destinée à accueillir les orphelins sortant de prison.

–  L’association d’Arts Martiaux HIEP KHI VO DAO de Dunkerque. Son président, Monsieur DEKONINCK (et auparavant Monsieur RUELLAND), sont à nos côtés depuis la 1ère année d’existence de l’association. Nous les remercions pour leur confiance.

************

Vente de capsules de champagne au profit des enfants
Le champagne TRICHET-DIDIER s’est grandement investi pour faire réaliser des capsules portant le logo de différentes associations dont Un projet pour tous.
Depuis 3 ans, le champagne TRICHET-DIDIER reverse donc une partie des bénéfices réalisés sur la vente de ces capsules essentiellement à des collectionneurs. Ce partenariat est une belle contribution à nos actions. Nous les remercions chaleureusement pour leur générosité.

capsules

 

Des élans de générosité
Saluons la généreuse initiative de Mesdames Lafaye et Natalis, responsables d’une école catholique de Bordeaux qui ont mobilisé les enfants de leur établissement. Suite à la projection du reportage TV, les enfants ont répondu présents à l’opération « Bol de riz ». Un appel aux dons a même été lancé. Parents et enfants ont été très généreux. Les enfants ont même pris dans leurs tirelires !

Nous remercions également le journaliste Stéphane Cascino, pour avoir fait partager le quotidien des enfants, un regard émouvant sur eux le temps d’une soirée.

Un geste commercial apprécié
Les membres de l’association « Un projet pour tous » adressent leurs remerciements à l’Agence de Création graphique « Quelque Chose en Plus ». Les conditions de réalisation du nouveau site ont été très avantageuses pour l’association. Un grand merci à l’Agence pour ses précieux conseils et son engagement.

 

Le témoignage d’étudiants en médecine

Voici le témoignage d’étudiantes en Médecine qui ont choisi de se rendre aux côtés des enfants handicapés de Go Vap dans le cadre de leur stage « d’immersion en communauté » :

Quatre étudiantes se sont rendues à Go Vap pendant 6 semaines :
Julie Clot, Nathalie Fauchère, Fanny Willen, et Tuy Chau Phan Than.

Leurs objectifs à l’arrivée à l’orphelinat :

– stimuler les enfants en classe d’éveil (jeux, activités, accompagnement à la marche…)
– fourniture de 5 chaises montées sur roulettes, semblables aux « youpalas ». Elles permettent d’aider les enfants à marcher, sans l’aide d’une tierce personne :
youpalas

– achat de jouets et organisation d’une sortie à la piscine (location d’1 minibus avec chauffeur, repas au restaurant pour les enfants et les nounous)

Tuy Chau Phan Than qui conclut ce stage de la façon suivante : « Avant de commencer ce stage, l’intitulé « en immersion » me semblait un peu flou. Jamais je n’aurais pu imaginer ce que j’allais vivre. Ce voyage me marquera longtemps, si ce n’est à vie. Nous ne sommes pas allées dans cet orphelinat pratiquer des soins, ni même pour suivre des médecins, mais à mon sens, nous avons fait bien plus… »

jeu enfant

Nathalie Fauchère : « Malgré la barrière de la langue, nous avons appris quelques mots en vietnamien, et avec beaucoup de gestes, le courant est passé… Concernant l’accompagnement à la marche, au début du stage, une petite handicapée prénommée Tuc pouvait à peine marcher. Après 6 semaines de marche, elle a commencé à se déplacer seule, ça a été une grande joie… Je me dis aujourd’hui, ce sera bénéfique pour son futur et j’ai pris conscience de l’importance de la marche, car elle donne de l’autonomie aux enfants »
marche enfant

Julie Clot : « je ne suis pas prête d’oublier ces quelques semaines passées à Go Vap, j’ai été profondément touchée et me suis attachée aux enfants, trop souvent abandonnés par manque de moyens et à cause d’un système de santé privatif et discriminant envers les pauvres »

Extraits de leur rapport de stage :

Organisation et fonctionnement de l’orphelinat :
L’orphelinat compte 200 enfants handicapés. Les « nounous » ont pour rôle de nourrir, changer, laver, habiller et surveiller les enfants. Le côté affectif n’est que peu développé, pour ne pas dire absent.

Repas

Malgré leur présence au quotidien auprès des enfants, il semble que pour la grande majorité d’entre elles, aucun lien privilégié, affectif ne s’établisse avec les orphelins. A l’inverse, elles sont souvent assez dures avec eux. Lors des repas par exemple, si un enfant ne veut pas manger, il est couché par terre de manière assez brutale et le repas ressemble plus à du gavage.

A noter que les étudiantes ne se positionnent pas en juges ; elles relatent simplement une situation en soulignant le contexte économique, culturel et les conditions de vie précaires des nounous (leur travail tient plus de la nécessité de gagner leur vie que d’un réel choix de profession ; elles ne bénéficient pas de formation et leur rémunération est peu élevée)

Le week-end, les effectifs sont réduits et les enfants restent constamment dans leurs « lits », sur des nattes.

Trop peu d’intérêt est donc porté aux orphelins, et si les moyens matériels sont suffisants (livres, jeux…), ce sont les moyens humains adéquats qui manquent. Heureusement, des associations et des bénévoles locaux et de passage) sont présents à l’orphelinat.

Toutes ces personnes apportent aux enfants ce dont ils ne bénéficient que trop peu : attention, stimulation, jeux, mais aussi affection et tendresse. Ces moments privilégiés font naître assez rapidement de vrais liens avec les enfants, l’attachement est inévitable… Malheureusement, ces instants sont éphémères et impliquent à chaque fois une séparation. Nous l’avons expérimenté personnellement. Souvent, il était difficile de se séparer d’un enfant pour donner de l’attention à un autre enfant. Ils s’accrochaient littéralement à nous, et les pleurs voire les crises étaient souvent au rendez-vous. Plusieurs enfants se laissaient alors tomber par terre et se tapaient la tête violemment contre le sol. Ce qui ressemble chez nous à des caprices, était simplement pour eux une façon d’exprimer un manque d’affection et de tendresse.

Dortoir :
Les lits sont constitués d’un sommier à lattes et d’une simple natte (pour éviter que les enfants n’aient trop chaud). Ce sont des conditions de sommeil difficiles et une bénévole de l’orphelinat a relaté qu’un orphelin a développé une otite chronique car il s’était enfoncé un bout de latte dans l’oreille)

nattes

Salle d’éveil des enfants à l’infirmerie :
Des accompagnants essaient de faire marcher ces enfants et de les stimuler afin qu’ils s’éveillent. Sans cette salle de jeux, ces orphelins resteraient dans leur lit sans rien faire d’autre de la journée.

Les projets

 

1. Accompagnement des enfants de l’infirmerie

Recruter une personne pour accompagner spécifiquement les enfants à l’infirmerie. Le besoin de distraction et d’affection est très fort pour ces enfants alités en permanence. Chaque été, la présidente se rend à l’orphelinat. Les membres de l’association se sont émus du fait relaté par la présidente : « de passage dans ce groupe d’enfants de l’infirmerie, j’ai pris la main d’un enfant alité, une larme a alors coulé de la joue de cet enfant ».

Enfants infirmerie

 

2. Soins de kinésithérapie

Financer des soins de kinésithérapie pour soulager leurs douleurs.

3. Aide aux grands orphelins

Aider les grands orphelins. Depuis 2013, les associations « Un Projet pour tous » et « Fleurs de rizières » ont

  • financé la maison des grands orphelins, située dans les faubourgs de Saïgon
  • réunis chaque fête du Têt, les grands orphelins autour d’un repas
  • fourni ordinateur, réfrigérateur…

Le projet consiste à aider plus particulièrement les grands orphelins en matière de formation (des stages de cuisine sont en cours).
D’autres formations seront également proposées : couture, aide-soignant…

4. Animation le week-end

Financer une animation le week-end (ou même simplement une partie du week-end) demeure un objectif.

Un toit pour les grands orphelins

Un toit pour les grands orphelins

Parallèlement à l’accompagnement des orphelins handicapés, l’association ne pouvait rester insensible aux difficultés des grands orphelins se retrouvant à la rue, sans travail, sans logement à la merci de n’importe quelle proposition.

C’est ainsi que grâce à l’ensemble des dons reçus et avec l’aide de 3 autres associations, une maison a pu être construite pour accueillir les jeunes garçons.

L’objectif est maintenant que ce logement puisse être un tremplin pour ces jeunes, qu’ils puissent se former, trouver un travail stable et devenir autonomes.

 

grands orphelins

Ce lieu d’accueil a pu voir le jour grâce à la mobilisation de 3 autres associations amies oeuvrant aussi pour l’enfance et les familles défavorisées au Vietnam :

ENFANCE-AVENIR (parrainage pour la scolarisation d’enfants défavorisés au Vietnam)

FLEURS DES RIZIERES (agissant pour les enfants vietnamiens : lépreux, enfants des rues, orphelins, jeunes prostituées…)

FLEURS DE LOTUS (soutenant des projets en faveur d’enfants et d’adultes vietnamiens en difficulté) ainsi que les dons reçus de la COOPERATIVE TORREVACANCES et tous les donateurs anonymes que nous ne pouvons citer.

 

Maison_grands_orphelins_fin_travaux__2_Copier

 

Quelques nouvelles des grands orphelins accueillis dans la maison construite grâce à tous les dons reçus et aux contributions d’autres associations.

Depuis juillet 2012, 7 grands garçons sont installés dans cette maison. Ils assument le règlement des charges : eau, électricité…

Parmi les 7 garçons, 2 ont trouvé du travail au Centre d’Etat de Go Vap, les 3 autres garçons apprennent à tisser et travaillent dans des entreprises privées.